Une chaîne continue de connexions interdépendantes

Hyper-connexion : le défi de la résilience. En 2020, le trafic web global devrait atteindre 2,2 ZB pour une vitesse de connexion haut débit de 47.7 Mbps. Il sera porté par les appareils mobiles et les connexions wifi qui représenteront alors 2/3 du trafic, et par des objets connectés reliés à des réseaux IP qui seront trois fois plus nombreux que la population mondiale. Des développements qui accélèreront la multiplication et la superposition de réseaux interconnectés d’infrastructures, de services numériques et de systèmes d’informations qui remettent en cause les frontières entre réseaux internes et externes pour faire place à une chaîne continue de connexions maillées interdépendantes.
Nous entrons en effet dans l’ère de l’hyper-connexion, de l’«Internet of everything», où les individus et les machines sont connectés en permanence et communiquent sans discontinuer entre eux et les uns avec les autres. Cette imbrication de réseaux expose le système aux « effets dominos » vulnérabilités sur l’une de ses composantes et pose d’abord la question de la résilience, c’est à dire la capacité du système à faire face aux conséquences d’une attaque ou d’une défaillance sur l’un des maillons de la chaîne, et à récupérer ses aptitudes à opérer normalement. Cette nouvelle configuration bouleverse aussi les modes de fonctionnement et d’organisation de nos sociétés, et nécessitera d’adapter nos comportements, pratiques, technologies de sécurité et corpus législatifs et règlementaires. A l’ère de l’hyper connexion, la cyber-résilience suppose donc une approche systémique de la sécurité impliquant à la fois les individus, les processus et les techniques.

Le Forum International de la Cybersécurité s’inscrit dans une démarche de réflexions et d’échanges visant à promouvoir une vision européenne de la cybersécurité. Dans la continuité du marché unique numérique et du projet de règlement sur la protection des données personnelles, le FIC est l’évènement européen de référence réunissant tous les acteurs de la confiance numérique. Pour animer cette démarche, le FIC s’appuie sur :
– Le Salon, pour communiquer, se valoriser, recruter, nouer & entretenir des contacts
– Le Forum, pour échanger avec des experts, se perfectionner et partager les retours d’expérience
– L’Observatoire pour poursuivre les échanges tout au long de l’année, approfondir les thématiques et faire vivre son réseau

Publié par le 14 janvier 2018. Classé dans ORIGINAL TECH. Vous pouvez suivre les réponses de cet article via le RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse ou un trackback sur cet article

Vous devez être connecté pour poster un commentaire Connexion